30 décembre 2012

Der Hamburger Helot

A la Kunsthalle de Hambourg, une statue académique des années 1890 qui m'était inconnue, habituellement remisée aux réserves, est en ce moment exposée à l'occasion d'une intéressante présentation thématique des collections de sculpture.


"Der Helot" (L'Hilote) de Wilhelm Kumm, daté de 1891, représente un esclave agricole grec des environs de Sparte.

Derrière le sujet antiquisant, c'est le jeune modèle anonyme qui a posé pour le sculpteur que le visiteur ne peut s'empêcher de voir. Son beau visage pensif aux traits intemporels (il pourrait être d'hier, d'aujourd'hui ou de demain) donne à la statue une fascinante présence. Compte-tenu du nombre de photos qui en sont prises par les visiteurs, on comprend qu'il ne laisse personne de marbre. Jugez-en vous même par ces images que j'ai capturées de lui après avoir passé pas mal de temps, moi aussi, à le regarder.


Et pour rester à la Hamburger Kunsthalle, je ne peux résister à inclure ci-dessous ce plan rapproché d'un des mes tableaux préférés, l'admirable "Voyageur contemplant une mer de nuages" de Caspar David Friedrich (1817) que je n'avais vu jusqu'à aujourd'hui que par reproduction interposée. L'original mérite le voyage comme dirait un guide populaire. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant tout à l'heure que l'habit du voyageur des montagnes, que j'avais toujours cru de flanelle ou de coton noir, est en réalité de velours vert. L'oeuvre en est encore plus classe.