17 mars 2013

Moscow Memories

Une semaine à Moscou et je ne pouvais pas ne pas aller voir de près le monumental groupe statuaire "L'ouvrier et la kholkhozienne" ni la tombe d'Eisenstein. J'y suis allé le même jour, hier.


L'immense statue d'acier de la sculptrice Vera Mukhina (1989-1953), créée pour l'Exposition Universelle de Paris 1937, a fait l'objet d'une restauration complète récente est a été réinstallée en 2009 sur une base qui reprend les dimensions du pavillon soviétique de 1937. Elle est située à trois cents mètres à droite de l'entrée du Centre Panrusse des Expositions (métro : VDNKh) et domine le quartier de son stupéfiant dynamisme. Les studios Mosfilm l'ont adoptée comme logo depuis 1947 et la voir de près évoque une grande partie de l'histoire du cinéma russe et soviétique depuis plus de soixante-cinq ans.




La tombe de Serguei Eisenstein (1898-1948) est au cimetière de Novodevitchi, légèrement au sud-ouest du centre de Moscou (métro : Sportivnaya). Ce cimetière, le plus célèbre de toute la Russie, est depuis le milieu du XIXe siècle un véritable Panthéon national où chaque tombe est celle d'une personnalité politique, militaire, scientifique ou artistique. De Tchekhov à Elstine, ils sont presque tous là. Vera Mukhina aussi d'ailleurs. La neige recouvrait le parc et le nom d'Eisenstein : un plan m'a aidé à trouver la tombe de granit noir sur laquelle figure son profil reconnaissable.


En me promenant dans les allées, je suis tombé par hasard sur le nom de Klara Luchko (1925-2005), cette actrice au visage radieux qui m'avait tant impressionné dans "Les Cosaques du Kouban" (1949). Je ne l'ai vue que dans ce film - l'un de mes préférés - et découvrir sa tombe au gré de cette promenade m'a ému.